†Vampire::Knight†

Vampire Knight:Un monde où se mèlent humains et vampires
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 2eme partie d'une longue nuit. [PV Aurora ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tsukiyo Makkura
*oOo* Misteriosa vampiro del crepúsculo *oOo*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 562
Age : 26
Date d'inscription : 01/08/2008

†Personnage - Character†
Race: vampire
Age: 16 ans
Pouvoir - Power: Eau

MessageSujet: 2eme partie d'une longue nuit. [PV Aurora ]   Lun 3 Nov - 11:31

-Vert, reste vert. Nom de Dieu !

Le feu vira au rouge.

- Et merde, j'ai vraiment la poisse.

Arrêtée, Tsukiyo repensait à ce qui venait de se passer dans la chambre. Sans le moindre remords, si, un seul : ne pas avoir pu lui mettre une tarte... Sa colère l'empêchait de raisonner avec discernement, ne voyant que les mauvais côtés de l'intervention d'Akatsuki, en exagérant.

- Oh, la gonzesse, tu vas bouger, bordel ! cria un motard, qui remontait la file de voiture.

Elle dévisagea l'homme qui venait de l'insulter, il avait bien un tête de vainqueur ; con et arrogant, comme elle les aimait. Il était plus que temps de lui expliquer le code de la route, et de lui montrer de quel bois elle se chauffait.

- Si tu veux, je peux te donner des cours particulier ! lança t-il, à sa hauteur.

- Non... Dis, Bob-le-moche, on fait une course ? Je pense qu'il serait intéressant de t'apprendre la politesse. Le terrain de jeu : Toit droit, on tournera à droite, dès que cela sera possible, et le premier qui dépasse le stop, suivit du chemin de fer, a gagné. Le départ, c'est la prochaine fois que le feu passe au vert.

- OK !

* Let's go ! *

Slalomant entre les voitures, grillant les feux rouges, ils était au coude à coude sur la ligne droite. Mais, Bob-le-moche ralentissait pour prendre les virages afin de ne pas se planter. Tsukiyo, elle, ne changea rien à sa vitesse, se penchant au maximum, frôlant le goudron. Réussissant à négocier le virage, elle se redressa. Makkura jeta un coup d'oeil au dessus de son épaule ; son adversaire était à environ 50 mètres de sa Ducati. Il réussit à revenir lorsqu'il grillèrent le STOP.
Il ne restait plus que l'épreuve du chemin de fer pour les départager. Le barrière de protection s'abaissait les motards qu'un train arrivait. La Harley freina net, à l'inverse de la Ducati qui continuait d'accélérer. Tsukiyo se repencha légèrement pour éviter la barrière rouge et blanche, passa les rails, et, avant que le train cache la jeune fille, ont pu admirer un dérapage parfaitement contrôlé. Bob-le-moche applaudit quand il aperçu le dernier wagon s'éloigner, lançant apparaître la gagnante du défis. L'homme redémarra et partit s'engouffrer dans une ruelle.

- J'ai bien cru mourir ! Mon coeur fait des bonds de 10 mètres ! déclara t-elle, la main sur sa poitrine.

Se recoiffant : coiffure qui consistait simplement à attacher les cheveux avec une pince, laissant dépasser son dégrader. Elle murmura à la moto :

- Heureusement que t'as la classe, toi, dont j'ignore le nom. Tu es aussi fun que ton propriétaire est has been.

Démarrant, elle emprunta la route sur laquelle elle se trouvait, ce qui la conduisit au beau milieu du centre ville. Les allée contenait des tonnes de magasins, certains fermés, d'autres ouverts. Les lumières des réverbères, les gens qui marchaient, donnaient vie à la ville qui ne c'était pas endormie. Makkura se gara devant une boutique " A vos motos " . Descendant, pied à terre, elle vérifia l'état de la moto : impeccable, pas de pneus crevés, ni de rayures, rien. Soulagée, elle rentra dans le magasin, assez grand. On y trouvait de tout : protections, des sacs, des pneus, des gants, des casques. C'est d'ailleurs dans ce rayon, à proximité de la vitrine, que la jeune fille perdait son temps.

- Vous avez une bien jolie Ducati ! lui lança un jeune homme, assez mignon, en pointant la moto de Kain.

- Elle ne m'appartient pas vraiment.

- Elle doit être à votre petit ami, il a l'air d'apprécier les jolies choses...

* J'hallu, ou je me fais draguer ? *

- Erreur. La Duca-truc appartient .. à mon grand frère.

- Etrange. Les frères n'aiment pas prêter leur affaires. Il est sympa.

- Si la définition de " sympa " c'est : casse-pieds ; incapable de se mêler de ses .. son arrière-train ; arrogant en pensant qu'on a besoin de lui, pour être protégé ; Alors, oui, il est sympa.

- Toute les soeurs disent ça de leur frère. Et vice-versa. Il n'y a rien de mal à protéger les gens qu'on aime.

- Sûrment.

Souriante, elle demanda :

- Comment vous vous appelez ?

- Jun Mikado. Et vous ?

- Tsukiyo Makkura ... Vous avez des sacs à dos ?

- Oui, ils sont juste là, déclara le vendeur en montrant une étagère.

- C'est super-haut. Et moi, je suis super-petite.

Bien qu'elle faisait 1m65, sans talons et 70 avec. Elle battit des cilles en espérant que Jun lui prête main forte.

- Vous désirez lequel ?

- Le noir, ça suffira. Je vous dois combien ? demanda t-elle, à coté de la caisse.

- 2000 yens. Vous n'achetez pas de casque ? Ca semblait vous plaire.

- Nous, c'est inutile. Je doute que mon frère me relaisse emprunter sa Duca-machin. En réalité, je n'ai même pas demandé la permission pour cette nuit.

- Je comprends, c'est dur de .. ce que je veux dire, c'est qu'il faut avoir une confiance totale en la personne à qui on la donne : ça vos un max de tunes.

- Ce n'est qu'une machine. Quoique .. Akatsuki doit plus l'apprécier que moi.

- Ca m'étonnerai. A la base, on préfère les gens au machines.

- Même les gens qui sont monstrueux avec vous ?

- Bonne question. Cela dit, vous ne cessez pas d'en parler. Vous devez vraiment être attachée à lui. Les petites disputes fraternelles, ça ne dure jamais bien longtemps .. j'en sais quelque chose.

- J'en parle parce que vos questions mis oblige. La raison de la dispute, c'est que, Akatsuki, est trop .. gentil.

- Tsukiyo et Akatsuki. c'est marrant la similitude...

- Je sais.

Tendant l'argent, elle termina :

- Nos parents n'ont pas une originalité à briser les murs.

- Ouais, n'empêche, vos prénoms sont cools. Et bien, à bientôt, j'espère !

- Merci, le tiens aussi déchire bien. J'espère aussi !

En face, un autre magasin : " Techno' et gadget's ! " . Elle traversa la rue, son sac à dos à la main, entra dans la boutique, puis en ressortit quelques minutes plus tard. Makkura grimpas que la moto, et prit la direction du cimetière. Après une quinzaine de minutes, elle arriva au seul lieu qui l'intéressait véritablement : le cimetière est ses alentours, sa direction initiale, qui fut perturbée par un boulet de motard. Là ,où l'histoire commençait, l'endroit lui parût quasiment familier. Surtout le banc, situé à quelques pas de l'entrée du cimetière. Il y avait encore l'odeur du sang, quatre, pour être plus précise. S'installant sur le banc, Tsukiyo sorti le détecteur de mouchards, qu'elle venait d'acheter, de son sac noir. Trois points clignotèrent, dispersés dans la ville. L'un plus proche de sa position que les autres. Il ne restait plus qu'à être patiente. Comme dit le proverbe : " Tout vient à point à qui sait attendre. " La moto de Kain, servirait de subterfuge si l'un d'eux traînait dans le coin, ce que l'appareil affirmait par ses clignotements. Allongée, la jeune vampire admirer le ciel bleu nuit éclairé par les étoiles qui brillaient, et d'une pleine lune superbe. Le romantisme du clair de lune ne se démodait pas. Repansant objectivement à sa dispute avec Kain, elle rougissait, honteuse. D'autant plus qu'elle savait parfaitement ce qu'il ressentait à la base. Il se sentait déjà coupable. Ce qu'elle lui avait balancé en pleine face n'allait pas l'aider à ce débarrasser de son fardeau. Mais, elle voulait le faire souffrir, pour les émotions qu'il avait eut, en discutant avec l'envoyé du Sénat. De la colère, due au chantage. Et, une autre émotion, plus étrange et plus subtile, quand il prit sa place. Elle ne pouvait la comprendre, ni même la définir, hormis Kain. Elle voulait le faire souffrir car, involontairement, Akatsuki la faisait souffrir. Les coups, les injures, les blâmes, c'était de l'intocx .
Au moment même où elle avait quitté le dortoir, elle avait su, pas avance, qu'elle ne tuerait pas les trois cibles. Mais, au contraire, qu'elle allait les aider. Il était inutile de rejetter les gens différents, ça n'amenait à rien. Et puis, après tout, elle aussi était un peu à part. Ce que Makkura ne voulait pas admettre, c'était ..

_________________
1 Tu ne critiqueras point les mangas.
2 Tu vénéreras les B-G de VK.
3 Tu n'auras qu'une seule religion le mangapowa !
4 Tu auras une seule marque de frites, les Mc Kain.
5 Tu respecteras les membres du fofo.
6 Seules les The Killeuses peuvent torturer leurs souffre douleur.
7 Tu ne critiqueras pas la machine à vapeur.
8 Tu ne gaspilleras pas de Mikado, Rima veille.
9 Tu ne boira point le sang des autres.
10 Tu vénéreras les délires d'Aidô-sempai, et essaieras de l'imiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Nightshade
~Mystery Sword~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 154
Age : 26
Date d'inscription : 02/09/2008

†Personnage - Character†
Race: Vampire
Age: 18 ans
Pouvoir - Power: Aucun

MessageSujet: Re: 2eme partie d'une longue nuit. [PV Aurora ]   Mar 11 Nov - 1:15

Aurora, après avoir téléphoné à Kain, sortit en douce de l'Académie car les élèves n'avaient pas le droit de sortir, et encore moins la nuit pour ce qui était de la Day Class... Vêtue d'une longue robe noire au style plutôt gothique ainsi que d'une broche en forme de papillon noir arborant ses longs cheveux violacés, voletant au gré du vent... Elle passa tranquillement à travers les jardins, marchant dans l'ombre des arbres jusqu'à arriver à la grille qu'elle traversa sans faire le moindre bruit, mis à par les cliquetis métalliques de son katana d'1m70 qui se balançait dans son dos, manquant à plusieurs moments de la faire trébucher. Nightshade se dirigea donc en direction du cimetière, mais elle prit un chemin plus loin, passant par le parking où Kain avait caché sa moto précédemment... Sauf qu'elle n'était pas là, ce qui l'inquiétait un peu car jamais il n'aurait pu sortir aussi rapidement vu qu'elle venait de l'avoir au téléphone...

Aurora reprit donc son chemin initial, en marchant un peu plus rapidement, voulant savoir ce qui était bien arrivé à la moto de son "camarade" quelque peu distant. Ce n'est qu'après une bonne dizaine de minute qu'elle arriva aux alentours du cimetière... C'est alors qu'elle vit la fameuse moto qui avait disparu du parking, les feux clignotants. Aurora s'en approcha pour voir si quelqu'un allait réagir ou si elle pouvait voir son propriétaire quelque part dans les environs... Elle resta juste à côté quelques secondes avant d'apercevoir une jeune femme allongée sur le banc environnant. Ressentant une étrange sensation en la regardant, elle se dirigea vers ce banc sur lequel la jeune femme aux cheveux d'ébènes se tenait.



-Excusez-moi de vous déranger en plein repos mais... Avez-vous vu le propriétaire de cet engin ?
lui demanda t-elle doucement, en montrant la moto derrière elle.

-Je demande simplement car je connais la personne à qui elle appartient et je voudrais savoir si il est dans le coin... Bien que j'ai un rendez-vous, j'aurais bien aimé le rencontrer cette nuit.
continua t-elle, parlant à cette inconnue pour je ne sais quelle raison.

-Pardon, je parle, je parle mais vous n'en avez sûrement rien à faire... Bon, je ne vais pas vous déranger plus longtemps dans ce cas... C'est juste que vous me rappeler cette personne, bien que je ne sache pas pourquoi.
conclut-elle en s'éloignant légèrement.


Aurora revint lentement vers la moto, préférant attendre encore quelques minutes pour être sûr que Kain était là ou non... Faisant des aller-retours sur une dizaine de mètres juste à côté de l'engin. Ne le voyait pas arrivé, elle se demandait si cette moto n'avait pas été emprunté par quelqu'un, ou même volé... Elle balaya donc les environs d'un regard minutieux, mais à par quelques passants, il n'y avait personne d'autre hormis cette mystérieuse jeune femme allongée sur le banc. Aurora poussa un long soupir et fis quelques pas en direction du cimetière lorsque soudainement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukiyo Makkura
*oOo* Misteriosa vampiro del crepúsculo *oOo*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 562
Age : 26
Date d'inscription : 01/08/2008

†Personnage - Character†
Race: vampire
Age: 16 ans
Pouvoir - Power: Eau

MessageSujet: Re: 2eme partie d'une longue nuit. [PV Aurora ]   Dim 16 Nov - 10:58

En admiration devant la beauté du ciel étoilé et de ce clair de lune qui tenait en si peu de choses. La simplicité. Faisant abstraction du temps, Tsukiyo réfléchissait, comment allait t-elle s'expliquer ? Cinq minutes. Elle se donnait peut-être beaucoup de temps car il semblait peu probable que Kain tolère sa présence aussi longtemps. Si les rôles étaient inversés que ferait elle à sa place ? sur cette dernière interrogation, Tsukiyo se mordit la lèvre inférieur, le regard peiné, sachant parfaitement la réponse. La lune paraissait changée de couleur. La pureté du blanc se transformait en la couleur souillée du sang. Une idée, sûrement, probablement que ses pensées néfastes altérées sa vision des choses. Une voix sortie de Dieu sait où, la ramena à la réalité de ce monde.

- Excusez-moi de vous déranger en plein repos mais... Avez-vous vu le propriétaire de cet engin ?Je demande simplement car je connais la personne à qui elle appartient et je voudrais savoir si il est dans le coin... Bien que j'ai un rendez-vous, j'aurais bien aimé le rencontrer cette nuit.
-Pardon, je parle, je parle mais vous n'en avez sûrement rien à faire... Bon, je ne vais pas vous déranger plus longtemps dans ce cas... C'est juste que vous me rappeler cette personne, bien que je ne sache pas pourquoi.


Voyant que la jeune fille s'inquiétait en faisant les cent pas à coté de la Ducati, Tsukiyo intervint.

- Je vous rappel Kain-kun, serait ce parce que je suis un vampire également chargé de vous abattre, mais qui, tout comme lui vous protégerez ou serait ce autre chose ? lança t-elle en se redressant sur le banc. Cette moto est belle est bien celle de Kain-kun. Je lui ai emprunté... enfin, dans le contexte actuel, voler me semble mieux approprié, avoua t-elle, avec une décontraction inouïe.

Elle prit même le temps de s'installer à son aise sur le banc, les jambes croisées, le dos bien droit contre le dossier, elle dénoua ses cheveux. Prenant ainsi la prestance d'une princesse au regard félin et dangereux. Fixant Aurora, hautaine, mais laissant un voile de mystère autour d'elle.

- Crois-tu sincèrement qu'il est judicieux de revenir en ces lieux ? Kain ne t'aurait-il donc pas conseillé de rester planquée ? Vous savez, quand on a eut des taupes sur les talons, il est fortement déconseillé de retourner dans les endroits fréquentés et familiers. Le Sénat a des moyens de surveillance incalculable. Les doubles agents ont sûrement dû installer des caméras, tout comme ils ont installé des mouchards, dans vos portables. Kain n'a pas eut de formation .. il ignorait qu'on vous avez collé des mouchards.

Elle sortit le détecteur de mouchards et poursuivit :

- Votre existence dérange le conseil, de toute évidence. Il vous considère avec mépris, trouvant votre vie contre-nature. Il ne vous lâcheront pas, pas tant que vous respirerez, et que vous représenterez le symbole des erreurs de vampires de toutes catégories. Vous êtes issus d'alliances étranges. J'ai moi même une différence entre par rapport aux autres de mon rang. Enfin bref, nul intérêt de débattre surtout sur un sujet tabou comme celui-ci. A mon avis, qu'importe nos origines, nous devrions tous pourvoir vivre en paix, ensemble, sans que certains individus soit exclus de notre société. Hélas, ce qui vous arrive prouve que nous sommes encore bien loin de ces idéaux. Néanmoins, j'ai une solution à vous soumettre. Je connais un endroit ou vous pourriez vivre sereinement, et plus ou moins libre. L'emplacement de cet endroit est inconnu au Sénat, depuis sa création. seule une poignée de personne savent où elle se situe, bien que son existence soit, elle, en revanche, très répandue. Les gens qui y vivent sont des vampires injustement condamnés par le Sénat, pour diverses raisons. Je m'y rends de temps à autres, cet un endroit où il est bon d'y vivre ; peu de loi à ma connaissance. Il y en a uniquement trois, mais il y a des contraintes importantes tout de même. " Lorsqu'on y est, on y reste " a dû être inventé par les personnes qui y vivent. Les sorties dans le monde extérieur sont rares, cette cité, n'est pas un endroit où l'on peut rentrer et sortir quand bon nous semble. Je doute que ça te plaise, vous qui, visiblement, ne respectez pas les interdits, vu l'heure qu'il est, et ta classe. Ma solution serrait plus pour tes amis, n'est ce pas ? Nous t'y aiderons, ou, il, si tu ne désires que son aide. Je ne développerais pas d'avantage mes propos pour ce soir. J'ai d'autres choses à régler. Et puis, il faut que je discute avec Kain, avant de décider de quoi que ce soit.

L'appareil à mouchards à la main, elle se dirigea vers Aurora, déposant l'objet dans les mains de cette dernière. Elle déposa une de ses mains sur l'épaule de la jeune femme, approcha ses lèvres de son oreille, et murmura :

- Je te l'offre. Tu en as d'avantage besoin que moi Nightshade-chan. Nous reparlerons de tout ça bientôt. Ne contacte pas Kain, nous le ferons le moment voulu. Pendant ce temps, faites-vous discrets. Vérifiés bien toutes vos affaires personnelles et ne revenez pas ici. Vous seriez une gentille fille si vous suiviez mes instructions à la lettre. Ne prenez pas de risques inconsidérés. N'oubliez pas que vous n'êtes pas aussi forte que Kain-kun et moi. j'espère que nous pourrons devenir amies, fini-t-elle par dire, souriante.

Retournant à la moto, elle monta, mit le contacte, puis, passa entre le banc et Aurora, se pencha pour récupérer son sac, négligemment oublié au pied du banc.


Roulant en direction de l'Academy, Tsukiyo fit une halte au petit hôpital de la ville qui se trouvait sur sa route. Elle entra dans le bâtiment, à l'intérieur blanchâtre.

- Vous êtes venue pour une personne ? lui demanda une dame en blouse blanche, au comptoir.

- Effectivement, mais je sais déjà où il est .. merci lança-t-elle, en s'engagent dans les escaliers.

Après avoir traversé les couloirs du premier étage, elle s'arrêta devant une porte. " Interdit d'accès, sauf pour le personnel. " pouvait-on lire sur la pancarte. Ne prenant pas compte de la recommandation, de Makkura " ouvrit " la porte fermée à clef. Vérifiant que personne ne l'ait vu, les yeux de la vampire virèrent au rouge ; la salle stockait du matériel médical. Ouvrant son sac, elle y enfourna deux tubes désinfectants, un rouleau de bandage, puis, elle prit une glaciaire et y jeta une pochette de glaçons et de sang, qu'elle mit également dans son sac. Celui-ci refermé, elle alla à l'autre bout de la pièce, sauta par la fenêtre qui s'y trouvait, tomba à quelques de la Ducati, et reprit son chemin sans plus d'encombres.

* Heureusement que c'est un hôpital à faible budget, *pensa t-elle, en garant enfin la moto d'Akatsiki au garage, la recouvrant de la bâche.

Quelques minutes plus tard, Tsukiyo était dans le Pavillon de la Lune, montant les escalier qui la menait à sa chambre. Face à la porte, elle inspirait, expirait, puis, pénétra dans la chambre ..

_________________
1 Tu ne critiqueras point les mangas.
2 Tu vénéreras les B-G de VK.
3 Tu n'auras qu'une seule religion le mangapowa !
4 Tu auras une seule marque de frites, les Mc Kain.
5 Tu respecteras les membres du fofo.
6 Seules les The Killeuses peuvent torturer leurs souffre douleur.
7 Tu ne critiqueras pas la machine à vapeur.
8 Tu ne gaspilleras pas de Mikado, Rima veille.
9 Tu ne boira point le sang des autres.
10 Tu vénéreras les délires d'Aidô-sempai, et essaieras de l'imiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Nightshade
~Mystery Sword~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 154
Age : 26
Date d'inscription : 02/09/2008

†Personnage - Character†
Race: Vampire
Age: 18 ans
Pouvoir - Power: Aucun

MessageSujet: Re: 2eme partie d'une longue nuit. [PV Aurora ]   Mar 25 Nov - 12:54

Pendant qu'elle faisait les cents pas autour de la moto de Kain, la jeune femme allongée sur le banc qu'elle venait d'interroger se dirigea vers elle. Il se trouva qu'elle le connaissait, logique étant donné que selon ses dires elle avait "emprunté" sa moto. Mais Aurora découvrit également que cette femme, Tsukiyo, était également un de ses ignobles agents du Sénat... Même si elle était différente des autres, tout comme Akatsuki, elle ne demeurait pas moins une personne dont elle se méfiait.

Cette Makkura lui déballa tous les détails de son attente et lui expliqua les moyens dont le Sénat avait mis en place afin de mettre la main sur les derniers hybrides vivants... Apparemment, les hautes instances vampiriques étaient encore à leur recherche et ne mettrait pas longtemps avant d'envoyer un autre agent mettre fin à leur existence. Une fois que Tsukiyo fut partit, elle repensa à tout ce qu'elle venait de lui avouer... Le fait qu'elle soit une alliée potentielle, tout comme Kain, les mouchards, le possible abris pour Fenrir et Harmony...

Elle devait vite les mettre au courant de toutes ces manigances qui tournaient encore autour d'eux trois... Nightshade se précipita donc en direction de la cabane, au fond du cimetière, étant donné que ces deux compères n'avaient pas bougé de ce lieu depuis la dernière fois. Fixant toujours l'appareil de repérage, elle arriva enfin sur les lieux... Mais elle éprouvait une drôle de sensation, comme s'il y avait quelqu'un d'autre dans le coin...



-Merde ! Dites-moi que je n'arrive pas trop tard !...
lança t-elle en montant les marches quatre à quatre.

-Fenrir !... Harmony !... Où êtes-vous ?!!!
hurla t-elle une fois à l'étage de la cabane en ruines.

-J'ai quelque chose d'important à vous dire, il faut que...
commença t-elle, s'arrêtant net, observant la scène qui se donnait à elle.


Aurora était en plein milieu de la chambre, debout, tenant presque plus sur ses jambes à cause de cette horreur qui s'étendait devant elle... Les corps inertes de Fenrir et d'Harmony gisait au sol, laissant s'échapper de long filets de sang qui arpentait le sol jusqu'aux pieds de Nightshade. N'arrivant pas à en croire ces yeux, elle accourut vers le corps d'Harmony et le secoua, espérant la réveiller... Comme elle ne se réveilla pas, elle fut prise d'un chagrin qui ne pouvait être décrit avec de simples mots, pleurant en silence tout en ramassant un des revolvers encore chaud de sa défunte amie.

Elle était tellement bouleversée par cet "incident" inattendu, qu'elle ne ressentit même pas la présence d'un homme derrière elle... Essayant de retrouver ses esprits, elle ne l'aperçu que quelques minutes plus tard, mais... Ce fut trop tard... A peine avait-elle eu le temps de se retourner qu'il la projeta contre le mur de la pièce avec une certaine facilité... Encore sous le choc, dû à l'impact assez violent, son assaillant, toujours masqué par l'obscurité, souleva Aurora par la gorge et l'empala contre le mur avec son propre katana. Suite à ce coup qui aurait pu être fatal, elle perdit conscience, ses bras pendant dans les airs, "accrochée" au mur en laissant d'échapper de grosses flaques rougeâtres à ses pieds... Pensant en avoir fini avec elle, l'homme commença à reculer afin d'accéder à la sortie de ce bâtiment sanglant... Lorsqu'il se retourna brusquement car Aurora s'était mise à avoir un fou rire, sans doute causé par le désespoir...



-Attends un peu... Mon grand... Tu n'en a pas fini avec moi... Fini ton travail, veux-tu ?!...
déclara t-elle, sa phrase coupée par son fou rire inexpliqué, le sang s'échappant légèrement de sa bouche.

-Alors... Qu'attends-tu... Espèce de Salopard !!... Vas-y, mets fin à mon existence !!...
le provoqua t-elle en relevant la tête, visiblement différente.


Posant une main sur la garde de son katana, elle commença à le retirer lentement de son torse, perdant de plus en plus de sang à chaque fois qu'elle l'enlevait, mais apparemment pas assez pour en mourir... Son visage n'avait pas changé d'un trait, mis à part la noirceur de son regard qui exprimait une immense haine, comme si elle était consumée de l'intérieur par cette colère dévorante. Elle la sortit finalement de son corps et l'instant d'après, son arme se retrouva plantée dans la poitrine de l'autre homme, tombant au sol...


-Et bien, et bien... On a du mal à rester debout, misérable ordure ?!!!
lança t-elle, à ses pieds, découvrant son visage qui était assez banal pour un vampire.

-Je sais pour qui tu travailles, donc je ne te poserais pas te question inutile... Je vais simplement m'amuser avec toi... Tu vas connaître ce qu'est la douleur !
s'exclama t-elle avec violence, ses yeux couleur de sang, ayant retrouvé ses aptitudes.

-D'abord je vais reprendre ce qui me reviens de droit, et ensuite...
dit-elle en plongeant ses ongles dans le cou de vampire afin de se revigorer.


Une fois son "festin" fini, elle reprit tout en s'essuyant la bouche du revers de sa main. Pointant le revolver d'Harmony sur le front du jeune homme toujours à terre, elle mit son doigt sur la gachette et dira à quelques centimètres de sa tête.


-Tu crois vraiment que j'allais t'offrir une mort rapide et indolore ?... Comme je te l'ai dit, tu vas comprendre le sens du mot "souffrance"... Goute-moi ça !!
déclara t-elle en lui tirant dans les genoux, tout en riant.


Après lui avoir briser les genoux, elle ôta son katana du torse de son assaillant qui était devenu la proie et la lui planta dans la gorge... Le laissant s'étouffer suite au manque d'oxygène et au sang qui s'accumulait au niveau de sa plaie. Aurora le regarda quelques temps agoniser dans cette horrible position avant de lui briser les épaules en les perforant de balles... Puis elle décida enfin de l'abattre et lui mit une bonne demi-douzaine de balles dans le crâne... Une fois l'envoyé du Sénat mort, elle récupéra ses effets et s'éloigna du cimetière sans lancer le moindre regard à ces anciens camarades... Elle semblait rejoindre l'Académie, malgré sa longue robe noire immaculée de sang, laissant quelques traces de sang derrière elle étant donné le "massacre" auquel elle s'était adonnée...


*J'avais toutes les raisons de faire ce que je viens d'accomplir mais... Désormais je ne veux pas mieux que ces monstres... Quoique, c'est ce que mes fichus parents auraient voulu... J'espère qu'ils se marrent bien là où ils sont... C'est décidé, je vengerai Harmony et Fenrir et cela quel qu'en soit le prix... Je tuerai tout ceux qui se mettront entre moi et ma vengeance personnelle... !!*
pensa t-elle longuement sur le chemin du retour la menant à l'Académie Cross.



[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2eme partie d'une longue nuit. [PV Aurora ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
2eme partie d'une longue nuit. [PV Aurora ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE FEU DE L'HUMANITE (Tome 1) L'OMBRE DE LA LONGUE NUIT de Michael Cobley
» Ces oubliés de l'Histoire : Công Binh, la longue nuit indochinoise
» Twilight chapitre 5 : Révélation 2ème partie
» Test de pose longue
» Lecture Brink : deuxieme partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Vampire::Knight† :: .::Ville - City::. :: †Cimetière - Cemetery†-
Sauter vers: